Sebta à l'époque portugaise
Voyage dans les enclaves de l'empire colonial espagnol

L'histoire de l'aventure coloniale espagnole au Maroc et les colonies qui y persistent, qualifiées en Europe d'enclaves espagnoles, restent assez mal connues aussi bien en Europe que dans le Monde arabe. Voici un rappel des différentes colonies espagnoles au Maroc:
Sebta/Ceuta : la mémoire du Maroc

Province de la dynastie Almohade, Sebta fait partie de ces villes impériales marocaines comme Fèz et Marrakech qui ont marqué l'histoire du Maroc. Nombreux symboles de l'histoire du Maroc sont originaires de Sebta. Citons entre autres, le plus célèbre géographe Charif Al Idrissi( 1099- 1165), le savant Abou Al Abbas Sebti et El Cadi Ayad...
La ville de Sebta est située dans le territoire marocain près de la province de Tétouan et face à Gibraltar. Son histoire est liée aux bouleversements et conquêtes coloniales qui ont caractérisée les pays du bassin méditerranéen depuis l'antiquité. Les portugais réussissent à coloniser certaines parties du Maroc dont Ceuta en 1415. En 1580, après la mort du roi du Portugal don Sebastião au Maroc dans la bataille dite des trois Rois , le Portugal a été rattaché à l'Espagne sous le Roi Philippe II et Sebta passe sous la domination espagnole. En 1640, lorsque le Portugal recouvre son indépendance, la ville de Sebta reste dans le giron de la couronne d'Espagne.
Pendant la colonisation espagnole de Sebta, la population a été chassée et la cité dynamique a été réduite en une garnison de l'armée espagnole pour empecher le retour des Maures. A partir de 1912, Sebta a servi de tête de pont pour pénétrer en profondeur et occuper le Nord du Maroc. En 1956 et après 45 ans de résistance, l'armée espagnole a été contrainte d'évacuer le Nord mais elle garde Sebta, Mlilya, 9 d'îles et le Sahara au sud.   Aujourd'hui la garnison militaire est devenue une véritable ville de 74 039 habitants (dont plus de 40% sont marocains) et d'une  superficie de 18,5 km² à 20 km².
Mlilya/ Melilla
La ville de Mlilya est située dans le territoire marocain sur l'axe Al Hoceima-Nador, à 400 km de Ceuta, et à plus de  200 kilomètres de Malaga. A la fin de la Reconquista sur les Maures et juste après la chute de Grenade (fin du Royaume Nasride),  l'Espagne (sous le Royaume de Castille) a occupé de nombreuses zones au Maroc dont Mlilya en 1497 pour se prémunir contre toute tentative éventuelle de retour des Maures et surtout pour s'assurer le contrôle de la méditérranée.

La petite forteresse de Mlilya s'est transformée pendant le protectorat espagnol  en une ville importante d'une superficie de 11 à 14 km²  et compte aujourd'hui 70 000 habitants dont près de 40% sont d'origine marocaine. Comme Sebta, l'économie de Mlilya est basée sur le commerce illégal, la contrebande, à destination du Maroc.
L'île de Nkour  à AL Hoceima
L'île de Nkour  (Peñón de Alhucemas) est située à 300 m du Club Med de la ville d'Al Hoceima. Elle a la forme d'un bateau immobile face aux belles plages de Sfiha et de Suani (non loin des points d'atterrissage utilisés par la France et l'Espagne en 1925 pendant la Guerre du Rif). Elle compte un fort, quelques maisons, une église et une garnison d'une soixantaine de soldats sur une superficie de 15 ha:70 m de longueur, 50 m de largeur et 27m de hauteur.
Deux autres petites îles sont rattachées à l'île de Nkour : Isla de Mar est un îlot plat, de 4 m de hauteur et Isla de Tierra es qui est une plateforme rocheuse haute de 11 m. Sa colonisation remonte à 1673 et elle est administrativement rattachée à Mlilya.
La presqu'île de Badis (Vélez de la Gomera )
La presqu'île de Badis (Peñón de Vélez de la Gomera ) est située près du village de pêche Torres qui fait partie du cercle de Bani Boufrah, province d'Al Hoceima. Incluse dans les eaux territoriales marocaines, sa superficie est de 1,9 hectare et son altitude est de 87 mètres.
Occupée une première fois vers 1508 par Pedro Navarro, et après de nombreuses reprises et conquètes, elle est tombée sous la domination Catalane sous Felipe II en 1564. Elle est rattachée administrativement à Melilla et compte actuellement une cinquantaine de soldats de  l'armée de terre espagnole. Elle est  ravitaillée à partir de Melilla, par bateau et par hélicoptère (45 minutes de vol).
Badis
Les Îles Jaafariya/Chafarinas
Connues au Maroc sous les noms de Jazirat Chofar ( île des voleurs, référence aux pirates qui les  fréquentaient aux 19 e siecle), Shaffarin,Yasfarin (en berbère), Jazirat Moulouiya  (référence au fleuve de Mouluiya  juste en face), Jazirat Quebdana (référence à un village du Rif), Aljafarinas.

Il s'agit de 3 îles d'une superficie totale de 52.5 hectares situées à 3,5 km du village marocain Ras El Maa proche de la frontière algérienne et à une distance de 50 km à l'Est de Melilla. Les trois îles ont été baptisées par l'armée espagnole:
L'île de Congrès, est la plus grande avec une superficie de 22.5 hectares, 900 m de longueur, 500 m de largeur et 137 m d'altitude.
L'île d'Isabelle II  (15.9 hectares) est la seule habitée. Elle est située au milieu à un km de la première île et à 175 m de l'île du Roi Francisco (12.7 hectares) qui sert de cimetière à l'archipel

La première conquête de l'archipel remonte à 1848 sous le règne d'Isabelle II et du Roi Francisco.Mais il a été récupéré par les marocains et reconquis par les espagnols à plusieurs reprises. En plus de la base militaire de près de 200 soldats et leur famille, l'Espagne dispose d'une surface marine protégée pour la faune de 262 hectares. L'archipel est riche sur le plan écologique: on compte plus de 180 espèces végétales, 12 espèces de reptiles,  90 espèces des oiseaux, 60 espèces des poissons, etc...
L'île d'Alboran
L'île d'Alboran est située entre l'Espagne et le Maroc, à 50 km des côtes marocaines. Ayant une surface plate, l'îled Alboran mesure 600 m de long et 200 m de large et une altitude de 10 de mètres. Elle est entourée de falaises escarpées, pratiquement verticales. Son occupation date du XVe siècle. Ajoud'hui, en plus de son phare, l'île sert de relais entre Almería et Melilla et est utilisée comme base militaire espagnole.

L'île d'Alboran
Nkour



©2006  www.sebtamlilya.org